Lettre à Rani Assaf

“Il n’y a pas d’endroit dans le monde où l’homme est plus heureux que dans un stade de football » affirmait Albert Camus. Pour ma part, c’est vrai. A Nîmes, c’est aussi le cas pour des milliers de personnes, elles qui ont déserté le stade des Costières, enceinte atypique et spéciale à leurs yeux, qui vit … Lire la suite Lettre à Rani Assaf

Publicité