Célia Bouyaiche, l’arbitrage dans la peau

Dans le football, l’arbitrage est souvent au cœur des discussions, malheureusement souvent à travers un aspect négatif, de rejet ou de multiples contestations. Avec l’arrivée du VAR, les débats autour de l’arbitrage n’ont pas cessé, ils ont même augmenté. 

Pour évoquer le rôle des arbitres et surtout avoir leur point de vue, qu’on entend trop peu j’ai eu la chance de pouvoir m’entretenir avec Célia Bouyaiche. Elle officie au niveau régional au sein de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Elle revient sur son parcours, les difficultés mais aussi le développement tant au niveau personnel que professionnel offert par l’arbitrage.

  • Bonjour, tout d’abord peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Célia Bouyaiche je viens d’avoir 23 ans la semaine dernière je fais mes études à Sup de pub Lyon en Master 2 UX et Design Thinking. 

  • A quel niveau arbitre-tu maintenant ?

Je suis arbitre depuis à peu près 4 ans je crois et je suis pré ligue je passe mon examen en juin pour arbitrer en R1 féminine et R3 garçon.

  • On va revenir sur cette saison si particulière, fortement perturbée par la crise sanitaire. Comment s’est déroulée ton début de saison jusqu’à l’arrêt des compétitions ? Depuis, comment vis-tu cette saison loin des terrains ?

Le début de saison s’est bien passé malgré les restrictions sanitaire c’était un plaisir de retrouver les terrains ainsi que les joueurs et les coachs ! Le manque de fait énormément sentir heureusement je peux arbitrer quelques oppositions à l’Olympique Lyonnais ça me permet de maintenir le coup de sifflet.

C’est vrai que l’arbitrage c’est une passion et comme les autres le football nous manque. Même rédiger les rapports ça commence à me manquer.

  • Selon toi, quelles sont les qualités primordiales qu’un/une arbitre doit avoir ?

Pour moi l’arbitre doit être sérieux dans un premier temps, on reflète une image et on se doit d’être sérieux dans tout ce que l’on fait. Il doit être investi et humble !

  • Est-ce compliqué pour une femme dans un milieu ussi masculin que le foot ? 

J’ai l’impression que les joueurs sont moins « durs » dans leurs paroles ou comportement lorsqu’ils font fasse à une femme par contre ça arrive de recevoir quelques phrases sexistes de la part des supporters. Et puis, certains coachs qui se permettent d’avoir certaines paroles ou ils adoptent un ton qu’ils n’auraient pas si c’était un homme. Mais s’imposer dans un milieu masculin tel que le football m’a beaucoup aidé sur le plan professionnel.

  • Les moments de doute sont-ils un passage obligé ? Si oui, comment les gérer et les surmonter ?

Obligé je ne sais pas mais je pense qu’on a tous eu un moment où on s’est dit “est ce que je continue ?” Que ça soit à la suite d’un mauvais match ou peut être à l’échec d’un examen etc. Pour moi l’arbitrage ça doit être une passion il faut aimer faire ça si il n’y a plus de passion autant tout arrêter c’est sur mais si on a encore cet amour là alors il ne faut pas lâcher et persévérer

  • Quel est ton meilleur et ton pire souvenir lié à l’arbitrage ?

Mon meilleur souvenir est le tournoi Michel Maillard durant lequel j’ai rencontré d’autres arbitres qui sont aujourd’hui de vraies amies. L’ambiance lors de ce tournoi était exceptionnelle.

(ndlr: cette compétition est organisée par l’AS Saint-Priest, club de la banlieue lyonnaise. Souvent, des clubs professionnels sont invités (L’OL, Paris FC, FC Metz, Grenoble) et rendent le tournoi assez prestigieux).

Mon pire souvenir lié à l’arbitrage je dirai c’est le final d’un tournoi que j’ai arbitré il y’a peut être 2 ou 3 ans j’ai sifflé un penalty l’équipe adverse n’était pas contente les parents et les coachs m’ont lynché et ont employé des mots très très durs à mon égard.

  • Aurais-tu une anecdote particulière à raconter ? 

Une anecdote que j’aime bien ressortir c’est qu’un jour un joueur m’a laissé son numéro à la fin du match en me glissant le papier sous la porte de mon vestiaire !

  • Les jeunes hésitent ou ne pensent pas forcément à se tourner vers l’arbitrage, à cause de la mauvaise image des arbitres. A travers ton parcours et ton expérience as-tu quelques conseils pour ces jeunes ?

Les conseils que j’aurai à donner sont d’abord que l’arbitrage permet d’être acteur principal du jeu, il nous permet de nous responsabiliser et de gagner en maturité. Gérer 22 joueurs, le staff et le banc à un jeune âge est une grande qualité et elle ne fera que grandir. Comme je l’ai dit avant, ça nous permet de gagner beaucoup de compétences qui seront appréciées dans le monde professionnel. L’arbitre a une vision du jeu à part entière et si on aime vraiment le foot ça ne peut que matcher. Et enfin je dirai que l’arbitrage nous fait rencontrer beaucoup de gens. Par exemple,  aujourd’hui vous arbitrez un simple match et plus tard vous vous rendez compte qu’un des joueurs ou joueuses signe en club de formation ou signe professionnel je trouve que ce sont de belles histoires !

Stéphanie Frappart qui officie au niveau professionnel masculin en L1 doit être une source d’inspiration et un exemple j’imagine. Quel est ton avis sur son parcours et son rôle par rapport aux arbitres féminines?

Stéphanie a eu ce qu’elle mérite après un travail acharné elle a été déterminée et elle n’a rien lâché c’est une machine et une fierté pour les arbitres féminines ! Je pense que c’est la porte parole des arbitres féminines.

  • A titre personnel, quels sont les objectifs pour la saison 2021-2022 dans un premier temps? Puis, dans un deuxième temps à moyen terme?

En 2021-2022 j’espère pouvoir officier en R1F/ R3 garçon. Après le premier objectif cité j’aimerais pouvoir accéder le plus vite possible à la D2 féminine. J’ai beaucoup de connaissances dans le football féminin et j’aimerai les recroiser sur un terrain !

  • Enfin, ton plus grand rêve ?

Mon plus grand rêve ? Puisqu’on peut rêver je dirai arbitrer un match international !

Au nom de toute l’équipe de Yekaa je remercie Célia Bouyaiche pour cet entretien fort intéressant !  Nous lui souhaitons une bonne continuation dans les meilleures conditions ainsi que d’atteindre les objectifs espérés ! 

Propos recueillis par Embarek Foufa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :